• Les étangs de la Pradella et Negre sont deux bijoux lacustres dissimilés sous la renommée du lac des Bouillouses. Une bonne initiation à la randonnée pour tous.

     Les estanies de la Pradella et Negre

    Estany de la Pardella

     Les estanies de la Pradella et Negre

    Estany Negre

    Depuis le col del Pam à 2005 m, partir à gauche (un panneau balisé en jaune indique l'estany de la Pradeille). Une large piste monte vers le téléski puis tourne à droite au Bac de la Molina (2045 m, 10 min). A partir de là, la large piste descend, parfois de façon abrupte sous le télésiège des Avellans. Mais on découvre toute la vallée de Barrès avec en haut le Roc d'Aude, la route qui monte au lac des Bouillouses à droite. Dans la forêt communale de Bolquère, des cerfs ou des isards apparaissent parfois. En face, à l'ouest, le sommet aux 2921 m du Carlit surgit déjà. Après être passé sous le télésiège du Diable, on parvient à un replat où s'arrête la piste (1940 m, 20 min). Il faut s'engager dans un layon tortueux balisé en bleu qui continue de descendre. A gauche, les troupeaux de vaches ont envahi les pacages. On serpente entre les grands sapins. On traverse un gué, Puis on parvient à l'intersection du GR 10 qui arrive de la droite (1880 m, 40 min). Il faut continuer à gauche, balisé en rouge et blanc. A partir de là, le sentier se transforme en piste caillouteuse qu'il faut remonter jusqu'au replat qui domine l'étang de la Pradeille (1991 m, 1 h).

    Descendre vers la droite pour trouver sous les pins à crochets un coin de pique-nique ou de pêche en admirant la presqu’île à l'ouest du lac ou le panorama sur les crêtes de la Cerdagne et du Capoeira, notamment le Carlit, les deux Péris. Continuer à suivre le sentier d'interprétation en sous-bois plein est, entre les parterres de rhododendrons et les roches granitiques. Au bout de 15 min de descente dans la forêt de Olivia (car les bergers de l'enclave ont eu droit lors du traité des Pyrénées en 1659 à venir faire pâturer leurs bêtes dans la forêt de Bolquère!), les eaux de l'estany de Negre se dévoilent plus dormantes et moins profondes que celui de Pradeille (1970 m, 1h15). Ici, très peu de promeneurs le fréquente. L'ambiance est sauvage.

    Ceux qui ont encore du temps, prendront 40 minutes de plus pour aller-retour pour admirer l'estany Lara. Sinon, retour par le même itinéraire, en s'arrêtant pour caresser les chevaux ou écouter la faune sauvage : 2h20 au col del Pam, après la remontée.

    Les estanies de la Pradella et Negre

    Col del Pam

    Article paru dans La Semaine du Roussillon


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique